École des Parents et des Éducateurs 34

Le problème avec notre fils de 13 ans c’est que nous avons beau le lui prouver il continue de nous mentir

Bonjour,

Mon fils a 13 ans. Son père et moi sommes séparés depuis qu’il a 3 ans, mais nous entendons très bien pour ce qui consiste en son éducation et la façon d’agir avec lui. Le problème avec notre fils c’est que nous avons beau le lui prouver il continue de nous mentir. Sa première réponse à nos questions est un mensonge même sur des sujets très bêtes (basiques) comme “as-tu fait ci?” il répond d’office oui, presque sans réfléchir alors que nous savons très bien que c’est faux !

Nous avons tenté un pédopsy, mais son père comme moi avons vu que notre fils avait “retourné” le docteur… au final la seule solution proposée par le docteur était de donner de l’argent de poche ! Ce qui ne nous a pas convenu.

Nous parlons beaucoup avec notre fils à tour de rôle mais aussi ensemble ! Il semble souvent franc et réfléchi, mais ensuite il agit tout en contraire de ce qu’il a affirmé.

Nous avons tout tenté : punitions, émulation, etc etc. Nous apprenons par hasard qu’il fume, il affirme que non, le briquet qui est là il ne sait pas d’où il vient… puis il avoue “oui j’ai fumé 1 fois…” mais quand on creuse… on finit par apprendre que non il n’a pas arrêté et que même en changeant de collège il continue à faire le beau, comme par hasard il est dans un groupe de frimeurs… et il a été vu en train de fumer….

Nos discussions ne mènent à rien nous avons donc besoin d’aide. Je pense que lui a besoin d’aide, d’écoute, d’autres personnes qui ne sont pas ses parents… pouvez-vous l’aider, nous donner les coordonnées de personnes qui pourraient être celles dont il a besoin… afin qu’il puisse s’exprimer et ne pas tomber dans l’addiction du tabac pour des mauvaises raisons, pour juste se faire remarquer…..

Merci d’avance

 

Réponse :

Bonjour,

Votre fils, âgé de 13 ans entre juste dans la période sensible de l’adolescence. L’adolescent souhaite plus d’autonomie, plus de liberté. Les parents demandent à être rassurés et confiants.

Le mensonge est assez souvent observé. Il peut permettre d’éviter de décevoir. Il peut éloigner les sermons, les sanctions et les punitions. Parfois il est utilisé par opposition. Cependant la vérité réapparait bien douloureuse pour l’adolescent et pour les parents.

Dans votre témoignage on note deux types de mensonges, ceux qui paraissent plutôt assez systématiques juste pour ne pas dire ou ne pas révéler une partie du quotidien vécu. Le mensonge concernant la cigarette inquiète car il peut avoir des conséquences sur la santé.

Vous avez longuement discuté avec votre fils à la fois en individuel et ensemble. Vous avez consulté un pédopsychiatre et votre enfant a changé d’établissement. Vous constatez que ce problème persiste malgré ce.

Les conséquences médicales liées à l’usage du tabac à cet âge, peuvent justifier une rencontre médicale avec le médecin du jeune. Ce praticien peut réellement expliquer les effets néfastes sur la santé. Dans la plupart des établissements, l’infirmière peut être également un relais pour les jeunes et parfois des discussions de groupe sont réalisées permettant d’aider les élèves de l’établissement.

Il peut être également utile de lui dire que ce n’est pas facile de dire la vérité. Que vous avez des craintes pour sa santé et que vous lui proposez de rencontrer des personnes qui peuvent l’aider, le médecin, un psychologue.

En effet la rencontre d’un psychologue permet d’échanger, vous et votre fils séparément et ou ensemble sur vos ressentis de ces épisodes et des précédents afin de réhabiliter la parole vraie dans vos relations.

Nos points accueil écoute jeune permettent de faire ensemble une partie du chemin dans ce sens. Vous pouvez éventuellement nous téléphoner pour un rendez-vous.

Cordialement.

Françoise et Pascal